Home Made Naouak

Fractale chez Wakanim.tv

En ce vendredi 14 janvier 2011, Wakanim.tv a lancé le simulcast de Fractale, la dernière production noitaminA, qui est bien sur en cours de diffusion au Japon. Pour l'événement, le site VOD a amélioré son service. Par le biais d'un communiqué de presse, ils avaient annoncés quelques jours auparavant qu'ils allaient faire du simulcast en 1080p (ou encore « FullHD » pour les commerciaux ou 1920x1080 pour les graphistes). Ils annonçaient aussi que les épisodes seraient gratuit pendant un mois, puis qu'à terme de cette période, ils seraient accessibles en location de 48h au prix de 0,79€ l'épisode.

On a ici clairement une offre qui semble des plus intéressantes pour du simulcast. On a un prix à l'épisode annoncé moins cher que KZPlay (0,99€ pour 48h) et une qualité de vidéo annoncée énorme.

Il y a tout de même un gros point noir qui nous faisait peur jusqu'à la sortie :

le simulcast de « Que sa Volonté soit faite »(Kami nomi zo shiru sekai) ne s'était pas vraiment bien passé.

Wakanim.tv utilisait alors la plateforme de partage vidéo Wat.tv pour diffuser ses vidéos. Une plateforme qui est loin d'être la meilleure dans ce qu'elle fait. En l’occurrence, plusieurs personnes se sont cassés les dents sur IRC pour réussir à lire une vidéo. Le résultat fut peu concluant pour certains. Malgré toutes ces embûches, on finit par réussir à voir la vidéo dans une qualité pas mauvaise (cela semble être du 720p).


On peut donc leur accorder le bon point de la qualité vidéo. Quid de la traduction ?

Là, ça fait mal. Même sans parler couramment japonais, la traduction faisait peur pour du « professionnel ». Si le style des sous-titres est sobre(blancs entouré d'une bordure noire) et très lisible, la qualité de la traduction laisse vraiment à désirer.

On s'est retrouvé avec des suffixes typiquement japonais (« kun », « chan » et autre joyeusetés du genre) mais aussi des notes de traduction et des refus de traduction. C'est un comble quand même de voir écrit « Yoroshiku » tel quel dans un sous titre d'une traduction française.

On peut très clairement qualifier la traduction au niveau d'un fansubbeur.


Mais oublions ce passé et intéressons nous plutôt à ce nouveau simulcast. On voit déjà qu'au staff, c'est encore le même traducteur qui fait Fractale. On craint déjà le pire.

Dès 20h, Wakanim proposait bel et bien le premier épisode de Fractale en simulcast et on a enfin pu découvrir en quoi consistait le nouveau système.

Les épisodes gratuits sont diffusés encore et toujours sur Wat.tv à notre grand dam. Par conséquence, pas de 1080p pour les diffusions gratuites mais il faut se contenter du 720p distribué très lentement par les serveurs de Wat.tv.

Pour bénéficier de la qualité vidéo qui était annoncé, il faut utiliser le service premium. C'est la partie payante du site. Comme sur un bon nombre de boutiques qui vende du produit dématérialisé, on arrive sur un système de points/crédits. Un crédit vaut 0,79€ et le visionnage d'un épisode vaut 1 crédit.

Pour pouvoir profiter du 1080p il faut donc recharger son compte en crédit, par le biais d'une interface relativement simple. On remarquera que les crédits ne peuvent pas être acheté autrement que par paquets de 5 (pour 3,99€) ou de 10(pour 7,99€) et un à la fois. C'est pas vraiment génial quand on veut juste tester la partie premium. Notez tout de même que l'achat par 10 coûte plus cher d'un centime par rapport à deux paquets de 5.

On aurait aussi aimé avoir la possibilité d'avoir une offre abonnement qui permet un accès illimité au catalogue plutôt que de devoir louer chaque épisode un à un.


Après avoir rempli le compte, on peut enfin accéder à l'interface qui permet de voir l'épisode en payant. Wakanim.tv a eu du retard pour mettre le 1080p en ligne. Ils annonçaient 3h de retard, pas très sérieux pour un lancement, mais comme ils sont encore jeunes, on peut les pardonner.

Ils profitent de ce retard pour annoncer que les épisodes suivants n'auront plus 27h de différence avec le japon mais seulement 1h (les épisodes seront donc mis sur la plate-forme, chaque jeudi à 18h).

Après avoir sélectionner un épisode, on a le choix entre 5 versions : 3 qualités différentes soit en streaming ou en téléchargement. C'est la première fois que l'on voit la possibilité de télécharger un simulcast sur le territoire français. Les utilisateurs peuvent donc récupérer des fichiers f4v qui permettent de lire la vidéo à travers un lecteur en Adobe Air. C'est dommage qu'on ne puisse pas utiliser nos lecteurs vidéos préférés surtout quand on voit que celui proposé est pauvre en paramètres configurables.

Les vidéos utilisent un DRM(Gestionnaire de droits numériques) nommé Flash Access 2.0 qui lui aussi sort de chez Adobe. C'est un DRM relativement récent qui ne semble pas avoir été contourné pour le moment. Il aurait été tellement plus intéressant d'avoir du DRM social plutôt que quelque chose d'aussi restrictif, mais bon on peut comprendre que les ayants droits n'ont pas non plus envie de voir leur vidéo gratuitement sur le net comme c'est déjà le cas avec les fansubs.


La vidéo fait tout de même le petit poids de 650mo, on peut donc s'attendre à une bonne qualité d'encodage surtout avec le support natif du h.264 de Flash.

Lorsqu'on lance la vidéo avec le lecteur fourni, on doit s'identifier sur le serveur de Wakanim par un invité de texte assez sibyllin vu qu'il n'y a que le titre « veuillez vous authentifier » et deux champs texte même pas annotés. Ça veut donc dire que malgré qu'on ait téléchargé la vidéo, il faut être connecté à internet pour la voir. Pas de Simulcast légalement dans le train dans ce cas.

La qualité de la vidéo est comme attendu superbe. On aurait pu s'attendre à des artéfacts autour des sous-titres intégrés directement dans l'image mais finalement le travail d'encodage est bon : le bruit et les artéfacts sont rares et sûrement dus au matériel fourni par les ayants droits. On a une vidéo en 30 images par seconde ce qui rend les plans avec des translation plus fluide. Bref la qualité est un très gros bonus de la part de Wakanim, en espérant que l'encodage reste de cette qualité tout le temps.

C'est dommage que le DRM demande une meilleure machine pour lire la vidéo que si elle n'en avait pas (l'opening ayant eu un peu de mal sur un core i7-Q740 avec une nvidia GT435m, configuration datant de Novembre 2010).


En ce qui concerne la traduction, on retrouve le même traducteur que pour « Que sa Volonté soit faite »(Qui a pu choisir un tel titre, à part la référence religieuse, ça n'a rien à voir avec le titre original qui lui a un sens au niveau de l'histoire) et forcément ça se ressent. Les personnages n'utilisant pas de suffixes ou de mots comme « Keikaku », on a pas eu le droit a des refus de traduction. De l'autre coté, les structure de phrases étaient vraiment bizarres et on sentait parfois que ça faisait plus transcription que traduction. S'il vous plait, Wakanim, trouvez-vous un traducteur qui fasse une traduction de niveau professionnel, pas du fansub.

On notera quand même que la bande annonce pour le prochain épisode n'est pas fournie avec l'épisode. C'est un petit plus qu'on aurait bien aimé avoir surtout qu'il aurait pu donner un peu plus envie de voir le suivant.


Bref, ce premier épisode de Fractale chez Wakanim, malgrès les quelques ratés est globalement une réussite pour ce jeune fournisseur de VOD. Ce qu'on reprochera surtout à Wakanim, c'est la traduction et le DRM qui impose une bonne configuration pour pouvoir regarder du 1080p. On espère aussi qu'au modèle du paiement à l'acte s'ajoute un abonnement illimité histoire de pas payer 2 fois sa vidéo si on se rend compte que le 1080p au final ne passe pas. Selon « Wakadmin », l'administrateur du site, ils sont en ce moment en train de voir pour du micro paiement par Allopass(appel surtaxé ou sms plus) et l'abonnement n'arrivera qu'après que le catalogue soit un peu plus conséquent.


Copyrights images : © fractale committee

Avatar
écrit par Naouak() le 2011-01-15 03:16:36

Ca pourrait aussi vous intéresser

Commentaires

WAKANIM
le 2011-01-15 02:26:00
Hello Naouak

 Content de voir un article de notre plus grand troll sur Twitter ;)

Ça me permet un droit de réponse, et j'aimerais surtout prendre la défense de Xavier (notre traducteur):

Pour Kami Nomi, le titre n'est pas de notre ressort, les droits du manga étaient négociés bien avant l'animé et le titre avait déjà été choisi par l'éditeur français et validé par les grands gourous du comité de production.
 
Ensuite les choix de trad du simulcast (je précise car le DVD/Blu-rays n'auront pas le même traitement): 
la série s'adresse à un public "initié" (le thème des "galge", les nombreuses références parodiques), nous avons donc pris le parti de garder les suffixes et certaines expressions japonaises (il y a eu des gens pour apprécier, d'autres c'est vrai étaient réfractaires). Il n'y a aucun refus de traduction.


Pour Fractale, ce n'est pas le même public, donc les consignes sont différentes. Puis en toute honnêteté on a deux fois plus de temps pour la traduction et l'adaptation que sur notre premier simulcast (Fuji est très bien organisé, sauf pour l'extrait du prochain épisode, qu'on a pas reçu ou qui n'existe pas).

Pour en venir à l'offre:
Le pack à 5 streams est plus cher de 1 cent que l'offre à 10 stream (et non pas l'inverse) et l'offre 1080p n'a jamais était annoncée gratuite =) 
 Pour tester le 1080p (il faut une machine puissante) on a mis en place des extraits gratuits.

Les DRM on aime pas ça, mais nos partenariats avec le Japon sont très stricts là dessus. Les choses vont évoluer sur ce point dans quelques mois (pas sans protection, mais avec un système plus souple pour la lecture et l’inter-portabilité). 


En tous les cas merci, c'est bien sympa (et utile) d'avoir un feedbacks !

A+
Olivier


 
WAKANIM
le 2011-01-15 02:37:09
Juste un ajout pour le DRM en téléchargement, l'authentification est nécessaire qu'une seule fois, donc tu peux télécharger le fichier et t'identifier dans la foulée, puis prendre ton ordi dans le train.
No
le 2011-01-15 02:39:27
"Le pack à 5 streams est plus cher de 1 cent que l'offre à 10 stream (et non pas l'inverse)"
Math pour les nuls :
5 streams à 3,99€ => 3,99/5 = 0,798€ le stream
10 streams à 7,99€ => 7,99/10 = 0,799€ le stream
Dans les deux cas c'est pas vraiment les 0,79€ annoncés...
le 2011-01-15 02:52:25
(wut, Naouak qui tente de faire un truc nuancé)

Bah, chez moi c'est un gros désastre. Sachant que je suis sous Linux ça complique un peu les choses, mais donc

    * Le player bildule truc Air je ne l'ai pas (j'ai pas pu trouver de version Linux et/ou 64 bits)
    * Le player intégré au site a le plein écran qu'est pété (crash de flash dans chrome et opera, image mal placée dans arora)

Sans compter le fait que sous Linux les performances de flash sont bien trop lamentables pour que l'épisode soit regardable en 720p...

Et bon, les fucking DRM ça fait bien chier, du webm téléchargeable et lisible dans mon mplayer j'achète direct, une mixture flash+javascript c'est carrément moins tentant. Sans oublier que bon, du RTMP ça se fait sauter aussi, d'où l'utilité moyenne de ce genre de trucs.

<troll++>
Laisser les suffixes lors de la traduction c'est un refus de traduction, le japonais n'a rien de sacré, on ne dit juste pas la même chose de la même façon, c'est le principe des langues étrangères. Le rôle du traducteur est de traduire, pas de laisser la phrase originale en disant qu'on ne peut pas garder exactement le même sens en français. Laisser un honorifique en français c'est juste ridicule, surtout qu'un public averti sait l'entendre.
</troll++>
WAKANIM
le 2011-01-15 02:56:25
#238

Oui mea culpa on a changé la tarification,

c'est donc 0.799 € pour le pack de 10 et 0.798€ pour les packs de 5.

Conclusion, jetez vous la promo des packs de 5 ! 
le 2011-01-15 03:01:49
#236 Le problème pour le fichier test c'est qu'il n'a pas subit l'encodage par le DRM. Il est donc lisible par n'importe quel bon lecteur (dont celui que j'utilise généralement) et dans mon cas, entre flash et un vrai lecteur, y'a un petit paquet de paramètres qui vont changer au niveau performance comme par exemple le fait que flash est encore en 32bits alors que je tourne sur du 64bits ou encore que mon lecteur préféré est optimisé pour ma config habituelle.

Il faut encore ajouter à ça que le DRM rajoute un encodage AES qui, même si ça n'a pas forcément un gros impact, peut jouer sur la qualité de lecture par rapport à la vidéo de test.

Essayez de mettre à jour la vidéo de test pour ajouter ces paramètres là, ça pourrait éviter les achats malencontreux de mauvaise version.

Pour ce qui concerne la traduction de Kaminomi, je pense que le public initié aux galge doit faire parti du public qui aime justement pas voir des japoniaiseries dans ses sous-titres. J'ai pas envie de sombrer dans l'époque ou comme chez les américains on avait des japoniaiseries jusque dans les DVD (ces DVD de Aquarion avec un "Gattai" en sous-titre sans explication me choqueront toujours autant).
Ce que je veux surtout pas, c'est qu'on tombe dans les choix des traductions de fansub ou un mot n'est pas traduit sous prétexte que l'une de ses soit disant connotations n'est pas traduisible. Le terme Otamegane est l'exemple même du mot qui ne devrait jamais apparaitre directement en japonais et où on peut trouver des équivalent qui ont un sens en français (soit pas exactement le même mais avec les même idée de "Nerd à lunettes").
WAKANIM
le 2011-01-15 03:30:38
Otamega et Otamegane sont les surnoms du personnage (utilisé à chaque épisodes), tu retrouvera les mêmes surnoms dans le manga. C'est un des éléments de traduction imposé par le comité de production.
Puis "Nerd à lunette" ne sonne pas du tout comme un surnom.

Le reste est un choix qu'on a assumé pour la diffusion en simulcast sur cette série bien spécifique (pour marqué les relations entre les personnages, et pour l'aspect culturel). On a eu d’excellents retours dessus et aussi de belles manifestations de haines =)

  
smda
le 2011-01-15 08:13:20
Ne pas traduire un yoroshiku, c’est pour moi une erreur, quand même, mais une erreur de temps en temps ça arrive.

En revanche laisser les suffixes de politesse tels quels c’est idiot. Le « public initié » que vous semblez viser sais très bien repérer ce genre de mots à l’oreille.
Simulacra
le 2011-01-15 09:05:57
smda : Est ce vraiment gênant ?

C'est un choix... on est sur un produit simulcast, c'est à dire un produit de fansub légal, réalisé dans des délais très cours, mais à la différence du fansub, avec des frais derrière.

Si il n'avait pas foutu les kun, tu aurais eu 50% des gens qui auraient ralés en disant "vous dénaturez la série, vous perdez du sens, vous faites chier".

Je pense qu'il est impossible de contenter tout le monde... alors soyons heureux d'avoir du fansub gratos en bonne qualité, et exigeons une traduction correcte sans faute d'orthographe, c'est le minimum souhaitable, mais après, pour les choix de traduction... il y a autant d'avis que de personnes dans le public, et je suis sur que Wakanim se serait autant fait emmerdés si ils avaient fait un autre choix...

C'est un choix, mais si on commence a attaquer ce genre de détail, c'est plutôt bon signe, ça veut dire qu'il n'y a rien d'autre à redire et qu'on pinaille sur des détails.
Sazaju HITOKAGE
le 2011-01-15 09:57:38
Naouak :
Pour ce qui concerne la traduction de Kaminomi, je pense que le public initié aux galge doit faire parti du public qui aime justement pas voir des japoniaiseries dans ses sous-titres

Pour ma part, je suis de l'avis contraire (et libre à toi de jugé si je fais parti ou non des initiés : dans les animes/manga/galge/... depuis plus de 6 ans).

=====

Naouak :
Le terme Otamegane est l'exemple même du mot qui ne devrait jamais apparaitre directement en japonais et où on peut trouver des équivalent qui ont un sens en français (soit pas exactement le même mais avec les même idée de "Nerd à lunettes").

Au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, "nerd" est un terme anglais et non français, alors dire de remplacer le japonais par de l'anglais parce que c'est pas français ... c'est pas vraiment le meilleur exemple. Je pense au contraire que des termes comme ceux-là devraient juste être annotés : après tout c'est à force d'utiliser des termes comme "nerd" ou "geek" qu'ils ont fini par être naturels, c'est aussi ce qui est arrivé à "otaku" : si tu prends n'importe qui dans la rue, entre ceux qui connaissent "nerd" et ceux qui connaissent "otaku", je ne pense pas que le nombre soit très différent.

=====

Je me met donc du côté de Wakanim (ou Xavier pour être précis) vis-à-vis des choix de traduction : bien que laisser des termes comme "Yoroshiku" soit effectivement peu glorieux (on le traduit facilement par "enchanté" et autres dérivés, à voir les cas d'utilisation concernés), le fait de mettre des "kun" "chan" et autre honorifiques par exemple me semble indispensable, car ils mettent en place des niveaux d'intimité qu'on n'est pas capable de représentés dans la langue française, par exemple utiliser "chan" pour une petite fille semble normal, mais l'utiliser pour un petit garçon ajoute un effet mignon, ou comme si c'était un petit protégé, or cette différence on n'est incapable de la faire en français, tout du moins pas sans allonger considérablement les phrases.

Je suis moi-même traducteur jap-fr, aussi je pense avoir bien conscience de ces difficultés d'adaptation. Or pour moi, on n'est pas là pour s'approprier les œuvres étrangères mais pour les diffuser : on ne change pas le sens des phrases juste pour que ça passe partout, c'est une pensée purement commerciale ! Franciser intégralement une oeuvre ce n'est pas la diffuser, c'est juste rentabiliser encore plus son affaire (alors que c'est rarement nécessaire je pense). Pour moi ça va à l'encontre du respect de l’œuvre, et je préfère voir des japoniaiseries plutôt que des contextes mal maîtrisés (et ça ça arrive tout le temps quand on francise à 100%, la majeure partie des subtilités qui font que l’œuvre est prenante passent à la trappe).
le 2011-01-15 10:29:31
#246 Avant d'aller plus loin, c'est ici bien sur des avis et nous ne pourrons jamais arriver à un postulat définitif vu que c'est ici une question de goût.

Je ne suis pas traducteur et je n'ai pas une grande connaissance du japonais. Je comprends des bribes mais pas son intégralité.

Pour moi, kun et chan sont des mot dont on peut se passer qui peuvent être traduit par des niveaux de langues différents, un champ lexical approprié.

Il est clair que je ne veux pas que l'on tombe dans les francisations totales comme c'est le cas pour Digimon ou ça donne des résultats effarants. Par contre le contraire m'est tout aussi effarant. Rajouter une complexité à la traduction, faire qu'il faut être initié pour la comprendre est pour moi tout sauf bon. Si je dois réfléchir sur ce que veut dire un sous-titre, je perds du temps pour apprécier l'image. Dans une industrie visuelle comme l'animé, c'est un comble.

J'ai régulièrement de la part de mes proches des incompréhensions sur le manga, l'animation. C'est pas en leur montrant des choses avec des kun et chan que je vais réussir à leur faire comprendre que c'est quelque chose de sérieux et pas juste quelque chose pour "gamins".

J'ai utiliser le terme "nerd à lunettes" pour résumer l'idée derrière "otamegane" pas pour proposer ça en tant que traduction. Le terme de mémoire est très peu utilisé dans la série (premier arc), j'aurais préféré une traduction maladroite plutôt que ce que j'appelle un refus de traduction.

Les subtilités ont aussi parfois bon dos. Dans les travaux pirates de One Piece, aucun ne va te traduire "Nakama" sous prétexte que ce mot est fort et a énormément de connotations "intraduisibles". C'est risible.
Mais bon plutôt que de m'étendre plus loin sur le sujet, je conseille ce petit documentaire/argumentaire sur le fansub américain : http://www.youtube.com/watch?v=IUYlqLlbix0 . Des questions sur la traduction y sont aussi posées. Même si parfois il cherche la petite bête, Otaking n'a pas forcément tort dans cette série de vidéos.
smda
le 2011-01-15 11:20:00
Simulacra :
il y aurait quoi par exemple de significativement plus important que l’amateurisme d’une traduction ?
Anon
le 2011-01-15 14:31:06
Au delà de la dispute suffixe/pas suffixe, ce qui est le plus important c'est la qualité des phrases en Français. (J'ai lu Bakuman chez Kana récemment, quelle horreur !) J'ai maté la moitié de fractale, ça va c'est correct. Mais j'ai pas accroché, je pense pas continuer.

Sinon, les vidéos passent très mal sur macbook air. En HD (pas fullHD), la vidéo saccade et les sous-titres sont illisibles (blancs avec un contour noir de 0.5px, comprenez un pixel sur deux). Et en SD... c'est moche.

@Naouak : pour le nakama de One Piece, ce qui est risible c'est que tous les fansubs se soient alignés sur Kaizoku-fansubs. Quand j'ai vu pour la première fois la note de KF à propos de Nakama, je me suis dit que c'était une sorte d'inside joke, le genre de truc qu'on ne peut se permettre que sur des travaux amateurs et qu'il ne faut pas prendre au sérieux. Ce qui est désolant, c'est que les autres teams se soient alignées dessus -_-
WAKANIM
le 2011-01-15 16:52:11
#249

Anon, la qualité SD en premium (720x408) est bien meilleure que sur WAT et est certainement plus adapté à ta configuration.
La HD (et fullHD) avec le H264 nécessite des ressources processeur importantes (voir une accélération matériel).
Simulacra
le 2011-01-15 17:27:15
Smda : Je ne pense pas que, dans le cas de Wakanim, on ait à faire à de l'amateurisme. C'est traduit directement du japonais, l'orthographe et le sens semblent, sauf si tu y vois à redire, correct. La chose que tu regrettes, ce n'est pas de l'amateurisme, ce sont des choix de la part de Wakanim. Mais je ne pense pas qu'on puisse dire que leur traduction soit une traduction d'amateurs.

Ensuite, des choses plus grave, tu en trouveras beaucoup ailleurs : Mauvaise orthographe, problème d'encodage, problème de syncro des sous titres, retards généralisés dans la diffusion... et ces problèmes là, d'autres entreprises faisant du simulcast les ont connus.

Bref, si on en est à débatre sur les "chan où pas chan", c'est plutôt bon signe.
Keul
le 2011-01-15 17:32:11
Simulacra > Et y'a pas moyen de proposer un choix de sous-titres? Genre traduc totale / traduc avec termes originaux
WAKANIM
le 2011-01-15 17:45:14
#252
Oui faisable, on travail à un système de "softsub" avec WAT. 
Truufo
le 2011-01-15 19:50:26
Un commentaire trouvé sur leur compte WAT:

"Je pense que garder le "Kami-niisama" serait mieux que mettre "dieu" dans les sous titres de The World God Only Knows.
Mettre "dieu" fait beaucoup trop raccourci.
Les gens qui regarde les animes ne sont pas idiots, et au pire mettre une note en au de l'écran spécifiant que "kami-niisama" correspond à "grand frère dieu" ne coûte pas plus cher.
Ceci est mon avis, mais je suis sûr de ne pas être le seul à le penser.
Si vous voulez proposez un simulcast, faites en sorte qu'il soit plus intéressant que les épisodes de la même série que peut proposer une équipe de fansub. 
Les karaokés au début et à la fin sont aussi inexistants, chose qui est dans 95% des animes proposés par les fansubs. Et n'allez pas faire croire qu'avoir les paroles d'un opening et d'un ending sont des choses impossible surtout pour un éditeur.
"

Mon conseil: cherchez pas le juste milieu, tous le monde ne sera jamais d'accord, faut prendre parti d'un coté ou de l'autre.
le 2011-01-15 21:54:07
#254 C'est amusant de voir que l'on tombe dans un débat que la communauté américaine a subit il y a quelques années. Maintenant chez les américains, on a de moins en moins de karaokés et quand il y en a, ils sont de moins en moins animés.
Beaucoup de team de fansub américaines ont aussi arrêter les japoniaiseries et on se rapproche de plus en plus d'un travail qu'on retrouve dans le milieu professionnel. à mon avis, si on a eu ces chamboulements, c'est en partie dû au fait que le fansub américain est en voie de disparition pour ne plus être que des rips de Crunchyroll. Les gens se sont habitués au traductions professionnelle et demandent de moins en moins l'apparition des suffixes. Il faut avouer que certains anime en DVD faisaient vraiment peur dans la traduction (pour ne citer que Aquarion qui m'a choqué, on a des phrases complètes en refus de traduction) et qu'il y a eu un coup de sonnette d'alarme. Le fansubbeur/consommateur de fansub est surement celui qui fait le plus de bruit mais c'est pas forcément le plus gros consommateur (c'est même surement plutôt celui qui pirate le plus le contenu).

J'ai à une époque sondé des personnes faisant et consommant du fansub sur justement ces choix de traduction. La plupart du temps j'ai eu comme réponse : "c'est pour apprendre le japonais" ou encore "c'est pour être dans la culture". Quand je regarde un film hindou, j'ai pas le droit à tout les suffixes/préfixes qualificatifs de personne tel quels.

Il est sur que quelque soit le choix pour la traduction, il y aura des gens pas contents. Mais doit-on s'adapter à une communauté qui nous ait pas forcément reconnaissante ou alors à une plus grande masse qui elle sera plus enclin à jouer le jeu. Et puis bon comme on l'a souvent dit, ce sont des choses qui se retrouvent relativement facilement à l'oreille, ils peuvent très bien faire le rapprochement en écoutant.
Sazaju HITOKAGE
le 2011-01-16 12:43:27
Il y en a quand même qui disent "les japoniaiseries ça sert à rien, c'est bon que pour les initiés" et derrière "le spectateur peut l'entendre et faire le rapprochement", cette dernière remarque n'étant à priori valable que pour des initiés, voire plus qu'initiés (perso j'ai du mal à lire + comprendre les sous-titres en même temps qu'écouter + comprendre les paroles, en particulier quand il y a beaucoup d'adaptation), je trouve quand même ce genre d'argumentaire assez peu crédible.

Il faut savoir ce qu'on veut, soit on joue la carte de la francisation, au profit de ceux qui n'y connaissent rien, et là on ne cherche même pas la fidélité à l'original (à moins de vouloir passer en dépression, après tout on a rarement le temps de faire tout ce qu'on espère, compétition oblige), soit on privilégie la fidélité, auquel cas on introduit des termes spécifiques qu'on retrouve assez souvent, et là il faut un minimum d'habitude pour en comprendre tous les tenants et aboutissants. Après tout, c'est pas parce que la plupart des gens ne connaissent pas Nagoya que tu vas le remplacer par Lyon, ça n'a aucun sens, il faut savoir garder les choses dans leur contexte. Si les gens sont capables de poser la question "c'est quoi Nagoya" ils peuvent bien demander "c'est quoi otaku", mais c'est sûr que si tu leur réponds "un otaku c'est un nerd" et qu'ils te demandent "c'est quoi un nerd", là c'est toi qui a pas été malin.

Mon avis perso est que, si on devait toujours se limiter au plus débile, on n'avancerai jamais. A partir de là, si on a la possibilité de rester fidèle à l'original tout en utilisant du français, avec une adaptation cohérente (doubler la taille d'une phrase par exemple n'est pas cohérent, vu qu'on n'a pas le temps de la lire, sauf si on coupe un morceau, ce qui est encore pire), alors on se doit de le faire (sinon on peut appeler ça un refus de traduction). Le choix entre garder le japonais ou franciser devrait être fait en fonction de la nécessité de garder le contexte qui va avec les termes japonais : si les informations apportent une information qui est réutilisée plus tard, ou qui est nécessaire pour comprendre une ou plusieurs subtilités de la scène (blague, jeu de mot, ...) alors garder le japonais vaut, à mon avis, mieux que dénaturer l’œuvre en mettant un truc dont on se demandera "qu'est-ce qu'il a voulu dire". Si l'information n'a en revanche que peu d'intérêt, là je ne vois pas de problème à remplacer par une approximation en français.

Perso, j'aurais pas envie qu'en faisant un film ou autre, une fois traduit dans un autre pays on me dise "y'a des trucs incompréhensibles dans ton film", alors qu'en VO ce n'est pas le cas.
Tetho
le 2011-01-16 12:58:33
Simulacra >  "débattre sur les "chan où pas chan"" c'est plus qu'un débat anodin. Accepter ces termes dans les traduction (ça ne date pas d'hier, Mes Ah! My Goddess chez Manga Players ont des "Sempai" ici et là) c'est accepter que la langue française est incapable de rendre un japonais quotidien de manière satisfaisante, ce qui est faux. Les traducteurs paresseux ou incompétents auxquels on nous a habitués ne doivent pas nous faire oublier que le français a de nombreuses nuances qui ne demandent qu'a être utilisées. L'accepter c'est donner raisons aux crétins qui fansubent One Piece en laissant Nakama en japonais parce que c'est un terme TROP SUBTIL pour les langues occidentales (je suis à 200% avec [gg] sur cette histoire, cf leur sub du film (naze) de Gundam 00). Ensuite bien sûr il y a des cas particulier, la traduction est un artisanat pas une science exacte, mais n'oublions pas que la première qualité d'une traduction c'est d'être transparente.
Et ce ne sont pas des risques fantasmés, on a vu aux USA des éditeurs intégrer ces tics de fansubeurs dans leurs traductions censées être pros.
Tetho
le 2011-01-16 13:06:10
Sazaju HITOKAGE > la vraie question pour laisser un terme dans la langue d'origine, c'est de se demander si il désigne un concept qui n'est pas retranscrible autrement. Donc "Otaku" on laisse, parce que c'est nippono-nippon comme phénomène sociologique (les études et articles dessus gardent même le terme), mais un surnom comme "Otamegane" faut trouver un équivalent, c'est évident.
Et modifier des noms de lieux c'est plus de la traduction mais de l'adaptation, comme en faisait AB à la grande époque en délocalisant l'actions es séries en France.
Sazaju HITOKAGE
le 2011-01-16 15:29:56
Lol, ne parle pas d'évidence alors que c'est justement le cadre du débat {'^_^}.
Sazaju HITOKAGE
le 2011-01-16 15:59:45
Par contre Tetho, si tu pouvais éviter d'être irrespectueux dans tes termes :
- traducteurs paresseux ou incompétents
- crétins qui fansubent One Piece

Bien que je comprenne que ne pas traduire "nakama" puisse être aussi critiquable (voire plus) que "yoroshiku", ça ne reste pas pour autant un choix : parler d'eux comme étant des crétins me semble quand même bien prétentieux, ce n'est pas parce que toi tu l'aurais traduit et que ton avis suit le mouvement général que tu es moins crétin qu'eux. Aussi tu seras gentil de modérer tes propos, on est là pour débattre/discuter, pas se tirer dessus à la moindre ouverture. Si ton objectif est d'imposer ton avis ça risque de mal se passer et de tomber dans une guerre des mots tout à fait stérile.
Tetho
le 2011-01-16 22:52:47
Je suis respectueux. Prétendre haut et fort, et pire le croire dur comme fer, que laisser "Nakama" dans une traduction d'un texte japonais permet de mieux préserver les nuances du texte original c'est juste stupide. "une traduction se doit d'être transparente" c'est pas juste mon avis à moi, Tetho, c'est bêtement la première chose qu'on apprend au premier cour de traduction. A chaque fois que l'on laisse une partie du texte dans la langue originale, cela doit pouvoir se justifier correctement.
Et je ne cherche pas à imposer mon avis, c'est en effet déjà le cas puisque la quasi-totalité des traducteurs professionnels le partagent. Il n'y a que les béotiens qui écoutent les sirènes de ceux qui cherchent à leur faire croire que le japonais est une langue sacrée dont les nuances sont impossibles à rendre dans un autre langage pour éventuellement le penser.
Sazaju HITOKAGE
le 2011-01-17 07:16:56
Et prétendre haut et fort, et pire le croire dur comme fer, que traiter quelqu'un de stupide, de crétin, de paresseux ou d'incompétent est tout à fait respectueux, quelqu'en soit la raison, je pense que tu devrais revoir tes définitions {'-_-}.

Est-ce que je suis le seul ici à penser que Théto manque de respect ?
Simulacra
le 2011-01-17 14:01:08
#259

Calme toi Tetho-chan \o/

Bien sur qu'on peut... mais je comprends aussi que dans certains cas, on s'y refuse.

Ca ne me dérange pas que, quelques mots, dans le contexte, soit laissés, pour éviter de faire des traductions trop lourdes... ce n'est pas un roman, c'est un simulcast. On peut prendre quelques libertés sans tout remettre en cause, non ?

L'exemple du Kami-onii-sama est un bon exemple... On a trois information : Kami = Dieu, Onii = frère, Sama = marque de respect.
Si wakanim traduit par Dieu, forcément, on peut les 2/3 de l'information. Si ils traduisent par "Grand frère Dieu", de une, c'est très moche, et de deux, on perd encore l'information liée au Sama... si ils ne traduisent pas, c'est un refus de traduction...

Franchement, je te le demande en toute honneteté : Comment traduis tu, en Français "Kami-onii-sama" sans que cela ne fasse lourd, sans perdre de sens et en respectant les nuances ?

C'est un exemple con, même sans avoir fait de japonais, je pense que tous on comprends le sens... et je pense que, même en comprenant le sens, pas grand monde n'est capable de le traduire de manière élégante et exaustive...

Dans une traduction, quelle qu'elle soit, je pense qu'on ne peut jamais être parfait, et qu'on ne peut jamais reproduire exactement le sens... les intonnations, les structures de phrase sont différentes d'une langue à une autre, alors en y ajoutant les notions de culture, d'habitude... on fantasme si on pense qu'on peut être réellement exaustif et transparents... quand on traduit, l'objectif est de se rapprocher au mieux, mais de la à y arriver, il y a un monde. Déjà en Français, on a du mal à se comprendre...

Cela me fait venir au point suivant : Il n'y a pas "une" bonne traduction qui ferait autorité, dans aucuns cas. J'en veux pour exemple les traductions latines et grecques de certains ouvrages (pourtant des langues où le contexte est plutôt bien fixée), qui sont bien souvent différentes... et je n'ai jamais entendu personne me dire "cette traduction est la bonne, l'autre est mauvaise" quand bien même il y a des interprétations différentes. Quand on traduit, on sait que, par la force des choses, on s'éloigne du sens d'origine.
 
Simulacra
le 2011-01-17 14:04:58
Sinon, quel est le pire refus de traduction ? Refuser de traduire un terme et le laisser dans la langue d'origine, où omettre volontairement de le traduire et le faire disparaitre ? Chose qu'on a la majorité du temps et qui passe très bien...
Tetho
le 2011-01-18 00:16:07
Les deux sont à éviter. Mais il ne faut pas oublier que les sous titres en frances sont inféodés à deux limitations : un maximum de 13-15 caractères par seconde d'affichage et 30-35 par ligne. Donc forcément il faut faire concis et parfois des informations doivent êtres omises. A noter que c'est aussi un argument contre les suffixes, ces derniers grattant de précieux caractères.

Pour le kami-sama-onii-san, je sais pas là, surtout que j'ai esquivé la série, mais on doit pouvoir trouver un jeu de mot à base de "Seigneur" ou "mon Dieu" ou autre moyen d'appeler Dieu... Faut un peu réfléchir dessus et un truc devrait venir je pense (j'imagine que le Grenandouille de Keroro est pas venu comme une évidence au traducteur). 

Quand aux différentes traductions, tu te trompes lourdement. Il y a des traductions de références et d'autres reconnues comme erronées. Par exemple pour Moby-Dick, de Melville, la traduction la plus commune est celle Lucien Jacques, Joan Smith et Jean Giono mais celle qui fait référence est celle de Philippe Jaworski pour la bibliothèque de la Pléiade
Je ne te laisse pas imaginer le bordel que ça devient pour un texte sacré comme La Bible.

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire